~
 

Partagez | 
 

 Les feux de "l'amour"... [Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Dim 28 Fév - 14:00

vie sociale

Feat. Akira


Enfin.
Enfin Huo allait avoir de la visite.
Ce n'était pas quelque chose de très récurrent. C'est sûr qu'avec le nombre impressionnant d'amis qu'il a, ce n'étais pas difficile à comprendre. La dernière visite qu'il avait eue était celle du propriétaire pour payer le loyer, y'a de ça deux semaines. C'est pour dire la palpitante vie sociale qu'il mène...
Et c'est sûr qu'avec aussi peu d'action dans sa vie, sa principale occupation pouvait être de s'ennuyer. C'est le cas. Adossé à la fenêtre, une cigarette fumant à son bec, il observait la ville du haut de son immeuble. Ce passe-temps d'observateur avait au moins l'intérêt pour lui d'observer les personnes récurrentes qui passaient près de son appartement. Il en avait par ailleurs trouvé une. Une belle fille au teint brun foncé, qui reflétaient au soleil une étrange couleur rousse... Souvent en jupe, même par un temps pareil. Pas qu'il ne faisait pas beau, mais les température et les vents du nord commençaient à resurgir... Et Huo était content d'être chez lui avec son chauffage.

La personne qu'il attendait dois venir à 15h. Il est 14h50 à sa montre. Il ne devrait pas tarder. A moins qu'il soit en retard, il ne fallait pas qu'il se fasse de faux espoirs. Mais bon, de son côté, tout était prêt : il avait fait un peu de rangement. C'est la moindre des choses. Mais si cette personne comptait vraiment venir habiter avec lui, alors il aurait tout loisir à lui donner ce rôle de femme de ménage. Et de cuisinier. Huo en avait marre de se nourrir aux pâtes sauce carbonara made in industry.
D'ailleurs, ce goût atroce ne voulait pas quitter ses papilles gustatives. Heureusement, la bonne odeur de cigarette le faisait un peu oublier cette difficile épreuve : expirant une bouffée, il prit sa cigarette à la main et leva la tête pour observer les grands immeubles d'en face. Haa là là, si seulement il pouvait habiter dans un meilleur endroit qu'ici... Huo finit par développer sa frustration en observant envieusement ces grands bâtiments et décida plutôt de détourner la tête de cette ignominie.

15h.
Le temps était vite passé, pour une fois. Au grand soulagement de Huo, qui venait d'écraser sa cigarette contre son balcon. Mais, évidemment, il n'entendit aucune sonnette. Mais pas de panique, Huo était encore d'humeur à ne pas péter un câble. Mais si il savait à quel point son colocataire pouvait être invivable pour lui, il aurait déjà pris des calmants. Car depuis ce jour-là, ces nerfs seront mis à dure épreuve. Difficile pour un homme aussi colérique que lui. Mais la première rencontre n'est jamais celle qui nous permet d'en apprendre plus sur l'autre. Alors, c'est sans à priori qu'il se dirigea vers la porte d'entrée lorsque la sonnette finit par retentir.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Dim 28 Fév - 15:08

Il faisait ni moche ni beau aujourd'hui. Il faisait nuageux. Ce n'était pas vraiment un temps à aller à la plage, ceci dit. Akira déambulait dans les rues depuis un moment en regardant l'heure dès qu'il passait devant une horloge. En effet, il avait rendez-vous à 15:00 dans la maison de quelqu'un du quartier Fedora. Mais voilà, il ne savait pas trop où c'était. Et il avait pas pensé à emporter cet objet magique que l'on appelle une carte. Enfin bref. Pour le moment, Akira ne faisait que tourner en rond tellement il ne savait pas quoi faire. Il baille en regardant à nouveau l'heure. 14:50. MEEEEEEEEEEEEEEEERDE
Akira se met alors à courir comme un dératé vers... euh... on sait pas trop, vers ce qui lui semble être la direction du quartier Fedora.

Akira est au quartier Fedora. Du moins, il le pense. Heureusement pour lui c'était le cas. Il se dirigea donc tant bien que mal vers l'appartement de son nouveau colocataire. Bon en fait il s'est un peu perdu entre temps car son sens de l'orientation a décidé de le lâcher mais bon, il a fini par trouver. Il n'avait pas de montre sous le nez, mais il espérait qu'il soit à l'heure ou que si ce n'était pas le cas, que le type ne soit pas à cheval là-dessus. La poisse. Après avoir vérifié plusieurs fois qu'il était à la bonne adresse, il sonne. Pas de réponses pendant un moment. C'est là il est pas là. Par chance, il est là. D'ailleurs, il lui a même ouvert la porte. Akira lui lance d'un ton détaché :

- ... Bonjour.

Et là, il ne sait pas quoi dire d'autre. Dire que c'est son nouveau copain de maison ? Sûrement pas. Et donc, Akira se retrouve comme un con à attendre une quelconque réaction du type en face de lui.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukis-world.forumactif.org/

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Dim 28 Fév - 16:06

Act as a gentleman

Feat. Yanagi, Akira


- ... Bonjour.

Un grand type avec un air désintéressé. Erf. Pas de jugement tout de suite, Huo. Il est peut-être fatigué et/ou s'est perdu en chemin.
Sois aimable, pour une fois. Enfin, joue ton rôle de type accueillant juste pour faire bonne impression...

- Bonjour. C'est vous Akira ? Entrez, je vous attendais.

S'écartant de la porte pour le laisser entrer, il en profite pour l'analyser un peu. C'est un démon. Il a des cornes et des ailes, comme lui. D'ailleurs, ô blasphème, il a les yeux ambres comme lui. Coup de couteau dans le cœur : son unicité est violée. Et Huo déteste la concurrence, même si il aurait bien envie de faire en sorte de le faire payer pour avoir osé avoir la même unicité que lui et lui montrer que c'est lui le meilleur. Enfin, il l'est, de toute manière. Lui, au moins, il n'arriverait pas en retard !
Son sourire devint faux, au fil du temps. Il n'avait rien fait de mal, mais il était déjà parti sur une mauvaise base. Certes, ce n'est pas de sa faute si ses parents lui ont donné des yeux ambres et une grande taille. Mais Huo s'en fiche. Il veut faire valoir sa supériorité quand celle-ci lui semble menacée.

Il le laisse avancer dans l'appartement, toujours avec cet air sympathique qu'il a lorsque c'est la première fois. Son sourire est un peu de biais après que sa jalousie se soit développée, mais rien qui pourrait alarmer ce cher potentiel colocataire.

- Faites comme chez vous, prenez vos aises. Vous voulez boire quelque chose ?

Quel gentleman quand il le veut, ce Huo. Dommage que ce ne soit que du jeu.
Il essaye de se trouver des excuses : même si il se serait attendu à mieux, au moins, ça lui fera moins d'argent à investir pour vivre encore dans cet appartement qui lui boufferait toute sa paye si il n'avait pas quelques marchés avec les trafiquants du marché noir. Ca lui permettra de ne plus avoir de problèmes de loyer lorsqu'il décide de payer un resto chic à une fille uniquement pour qu'elle sorte avec lui. Huo et la gestion de l'argent, ça fait 1432842.

Il s'avance dans la cuisine et se sert du café. Ca devait faire au moins sa troisième tasse de la journée depuis cette après-midi (quand il s'est levé), mais tant pis. C'est bon le café, on peut pas passer à côté.
Il s'installe ensuite sur le canapé, et attendit que son colocataire fasse de même. Voici venu le moment des concertations. Il voulait au moins faire la connaissance de cette personne qui, même si elle possédait la même particularité que lui, semblait, quand même, assez intéressante. Heureusement pour Akira, Huo ne s'emballe pas tout de suite dans ses délires narcissiques.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Mar 1 Mar - 21:16

- Bonjour. C'est vous Akira ? Entrez, je vous attendais.

Akira regarde le type en face de lui. Il a tout du thug life. Oh là là. Tut tut, ne t'as t'ont jamais appris qu'il fallait apprendre à connaitre les gens avant de les juger ? Il voit son hôte s'écarter pour le laisser entrer. Dire que je vais devoir cohabiter avec ce type. La poisse. Akira fait donc ses premiers pas dans l'appartement. Il est plutôt simple. C'est déjà un bon point. Le fainéant de service espère maintenant que les draps du lit son chauds et que le matelas est de bonne qualité. Sinon, ils allaient commencer très mal leur relation. Selon Akira, une bonne piaule et un bon pieux sont des bases incontournables pour commencer une bonne relation. Heureusement que tout le monde ne pense pas pareil.

Akira se dirige vers le canapé et reste planté devant, attendant l'autorisation du propriétaire pour s'assoir, car ça serait impoli de s'assoir sans son autorisation. En temps normal, Akira ne se serait pas gêné pour s'assoir, mais il a affaire à son nouveaux colloc, donc il est préférable de donner bonne impression. Akira agitait la queue pour attirer l'attention de son colocataire, dont il ne connaissait pas/se souvenait plus du nom. Cela sembla marcher :

- Faites comme chez vous, prenez vos aises. Vous voulez boire quelque chose ?

Puisqu'il l'a si gentiment invité, Akira s'assoit. Puis il répond :

- Du café, s'il vous plait.


Puis Akira attends. Quoi, on ne sait pas, mais il attend. Peut-être l'étincelle qui fera tout partir en vrille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukis-world.forumactif.org/

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Ven 4 Mar - 19:40

interaction sociale

Feat. Akira


Café ? C'est bien. Au moins, il avait de "bon goûts".
Ca lui permettrait de faire chauffer de café pour lui aussi. Alors ce fut simplement qu'il se dirigea vers la cuisine pour se saisir d'une tasse, de la cafetière et en servir un contenu relativement restreint (mais pas trop voyant) pour l'apporter à son invité. Huo a toujours été fort dans la passivité agressive.
Il s'était servi, lui aussi. Ben oui, il faut bien profiter que le café soit encore chaud... le café froid est écœurant. Ecoeurant parce que sa soeur peut en boire sans broncher en plus. Si il avait voulu être encore plus passif-agressif, il lui aurait servi du café froid. Mais bon, y'a lui aussi. Et hors de question qu'il ait à goûter cette infamie. Ce serait un énorme gâchis, selon lui.

- Voilà, tenez.

Il lui tend la tasse d'un air qu'il espérait être le plus sympathique avant de s'asseoir sur le canapé. Comme il ne peut s'empêcher de le faire tout le temps lorsque le café est trop chaud pour sa petite langue, il commence à touiller le liquide avec sa cuillère jusqu'à en former un petit tourbillon. Bon, il en met pas partout, évidemment. Sinon c'est la honte.

- Akira, donc. D'après ce que je vois, vous êtes intéressé pour habiter ici, c'est ça ? Bonne nouvelle, parce que cet appart a beau être petit, j'ai eu le privilège de bénéficier d'une chambre supplémentaire. Super. En comptant la salle de bain et la cuisine salon, ça fait 4 pièces. Et oui hein, c'est pas parce qu'il y a un étage que c'est grand. En haut, y'a que les chambres, et un placard au cas où un dernier coloc ou un ami se ramène... heheh. Je blague.

En fait, il aurait bien aimé le mettre au placard, ce Akira. Qu'il ait plus jamais à voir les yeux qu'il lui avait volé. Oui oui, Huo est encore sur ça. Ca va devenir une obsession.
D'ailleurs, pour une fois, il avait décidé de ne pas mettre ses lunettes. Elles étaient rangées dans sa poche et on pouvait donc voir au grand jour ses magnifiques yeux ambres.

- J'suppose que vous pouvez vous présenter un peu ? En tant que coloc quand même, ce serait sympas qu'on se connaisse un minimum quoi... Du genre quel âge, pourquoi vous êtes venu là, situation professionnelle, situation conjugale, hobbies, tout ça. Vous commencez ?

Huo et la communication sociale, c'est vraiment dire mandarine et répondre banane. Qui demanderait à un autre de se présenter en prononçant ces mots ? Lui seul sûrement. Mais tant que AKira n'est pas dérangé, peut importe n'est-ce pas ? Il assume, de toute manière. Sauf quand on lui fait remarquer.

Son café enfin froid, il écouta Akira parler non sans un petit désintérêt. C'est sûr qu'en postant un message d'hébergement de colocataire, il s'attendait plus à ce qu'une jolie fille débarque. Et à la place, il a eu le droit à une grande perche qu'il ne supportait déjà pas. En mal ou en bien, mais il espérait que ce Akira remonterait le niveau en lui parlant un peu de ce qu'il sait faire...


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Sam 5 Mar - 11:03

Akira ne tarda pas à avoir son café. En vérité, il aime bien ce breuvage mais une fois de temps en temps. Il avait un peu de mal à comprendre les gens qui en prenait presque tous les jours. Il faut dire, monsieur préférait le jus de fruit. C'est idiot mais c'est comme ça. Akira met un peu de sucre dans son café et commence à touiller légèrement, formant un petit tourbillon. Akira imagina que le café avait des poissons, ce qui, au passage, n'était pas tout à fait faux (les micro-organisme, que voulez-vous). Les poissons seraient attirés contre leur gré par le tourbillon, et comme ça tourne très vite ils finissent par mourir ? Akira chasse ses idées bizarre de sa tête. Depuis quand je m'intéresse aux poissons qui vivent dans du café et qui meurent dans des tourbillons ? Après avoir touillé comme il le fallait, il en but une gorgée. Le café était encore un peu trop chaud, mais Akira fait comme si de rien n'était.

- Akira, donc. D'après ce que je vois, vous êtes intéressé pour habiter ici, c'est ça ? Bonne nouvelle, parce que cet appart a beau être petit, j'ai eu le privilège de bénéficier d'une chambre supplémentaire. Super. En comptant la salle de bain et la cuisine salon, ça fait 4 pièces. Et oui hein, c'est pas parce qu'il y a un étage que c'est grand. En haut, y'a que les chambres, et un placard au cas où un dernier coloc ou un ami se ramène... heheh. Je blague.


Akira hoche la tête. Quand son nouveau colocataire, dont il avait oublié son nom peut-être parce qu'il est trop simple à retenir, parla de placard, il imagina tout de suite sa pauvre sœur dedans. Oui, c'est l'endroit où elle devrai être, d'après lui. Dans un placard, comme un squatteur qui n'a rien demandé. Le mieux, c'est qu'elle se retrouve dans le placard, étouffant entre une armée de balais. C'est tout ce qu'elle mérite. Un jour, je demanderai à mon coloc si je peux inviter Sara à dormir une nuit. J'insisterai pour qu'elle dorme dans le placard. Et oui, Akira devait se venger de pas mal de truc, et c'était la première étape de sa vengeance. Ensuite il la forcerai à manger LE plat qu'elle déteste. Et après il sait pas, il verra bien.

- J'suppose que vous pouvez vous présenter un peu ? En tant que coloc quand même, ce serait sympas qu'on se connaisse un minimum quoi... Du genre quel âge, pourquoi vous êtes venu là, situation professionnelle, situation conjugale, hobbies, tout ça. Vous commencez ?


... Mais c'est un interrogatoire c'est pas possible. Il ne semblait pas à Akira d'avoir signé pour avoir droit à un interrogatoire dès son arrivée. Sauf que voilà Akira ne savait pas trop quoi lui dire, il était hors de question qu'il lui dise qu'il sait faire la cuisine, ça nuirait à sa réputation. Oui, Akira a une réputation. Pis bon, son futur coloc ne semblait pas vouloir dire "pouvez", mais sous-entend "devez".

- Hum... J'ai 20 ans... Je suis venu là parce que j'arrivai pas à trouver un logement... -en fait il avait la flemme, comme d'habitude, et il ne voulait pas squatter chez sa sœur- J'ai pas de petite amie...  Et mes hobbies sont divers et variés, comme mes compétences... Et vous ?

Akira avait été le plus vague possible. Son coloc découvrira des trucs sur le démon paresseux au fur et à mesure de leur cohabitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukis-world.forumactif.org/

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Dim 27 Mar - 3:16

revendication de supériorité

Feat. Akira


Il prenait son café sans rien, lui. C'est un homme, un vrai.
Pas une tapette comme ce futur coloc qui avait ajouté du sucre. HAHA. Du SUCRE ? Et puis quoi encore ? Du lait, du caramel ? Il voulait un chocolat chaud aussi ou bien ?

C'est fou comme Huo peut penser vite lorsqu'il méprise une personne.

Lorsque des gens se présentent à Huo, ce dernier à l'habitude de juger par des commentaires oraux ou intérieurs les dires de son interlocuteur. C'est aussi le cas de ses actions et ses demandes, comme on a pu le voir tout à l'heure. Dans ce cas là, puisque Huo ne portait pas vraiment Akira dans son coeur même si il voulait paraître sympathique, il ne pu s'empêcher de le couper pour lui faire quelques remarques sur le peu qu'il avait à dire.

-Hum... J'ai 20 ans...

- 20 ans ? Ca va, vous êtes pas si vieux. Moi j'ai juste un an de moins !

-Je suis venu là parce que j'arrivai pas à trouver un logement...

- J'pense pas que vous pourrez être déçu alors. C'est petit mais c'est super agréable. En plus, t'as de la compagnie !

- J'ai pas de petite amie...  Et mes hobbies sont divers et variés, comme mes compétences... Et vous ?

- Pas de petite amie ? On est dans la même galère mon pauvre. Héhé. C'est pas facile de sortir avec une fille. Moi j'fais tout mon possible pour, mais j'm'y prend pas assez bien... Sinon c'est tout ?


Akira avait bien fait le strict minimum. Et ça ne plaisait pas à Huo, lui qui voulait savoir si il pouvait pas se rendre utile à la maison... Dans les tâches ménagères, par exemple. Il déteste ça, même si le rangement ne le dérange pas. Alors avoir un colocataire utile qui ferait le nettoyage à sa place, ce serait le must ! Et qu'il puisse faire à manger, aussi. Les petits plats de maman et les gâteaux de papa lui manquaient beaucoup. Mais bon, de toute manière, ils préféraient sa soeur et le traitait lui comme un fardeau. Donc d'un côté, il était content d'être parti. Même si il vivait pas vraiment dans les meilleures conditions comparé à sa vie d'avant. C'est même un sacré choc...

- Tu dois pas avoir une vie bien passionnante dis moi hein. Y'a pas des trucs que tu sais faire ? Genre la cuisine, la vaisselle tout ça... Ah non non c'est un hasard si parle de tâches ménagères ! J'aurais pu demander aussi si... t'aimais jouer au ping-pong hein. C'est pas mal le ping-pong. Même si le sport, c'est pas trop mon truc. Bref. De mon côté j'm'appelle Huo Yueliang, j'ai 19 ans depuis quelques mois et j'ai une soeur chiante.


Il lui lance un faux sourire, et reprend une gorgée de café.

- Je dois pas être l'être le plus passionnant à entendre. Ma vie est assez banale on va dire... j'ai arrêté mes études y'a peu, depuis un an maintenant je vis ici... avant j'étais encore chez mes parents mais bon, j'ai décidé de prendre un peu mon indépendance, même si mes parents avaient pas mal de fric quand même ! Enfin. Je construis tout par moi même maintenant. J'ai beaucoup d'ambitions et je ne vais pas m'illusionner là dessus toute ma vie ! Ah au fait, j'sais pas si ça te dérange mais je fume. Donc je sais pas si la fumée t'asphyxie mais je préfère prévenir.


Il espérait que la fumée le dérangerait. Ainsi, il pourra mettre à exécutions son nouveau plan de passivité agressive : fumer sa cigarette sur son visage, expirer toute sa senteur dans ses pauvres narines sensibles de type qui met du sucre dans son café, le voir cracher ses poumons et peut-être lui refiler un cancer du poumon... ah, ce serait tellement bien ! Enfin non, on doit pas se moquer du cancer, c'est politiquement incorrect. Et même Huo le sait, ça. Donc il s'est juste contenté de sourire une nouvelle fois à Akira avant d'aller se chercher une part de gâteau au chocolat.

- Du coup... tu as vraiment envie de vivre ici avec moi ? En gros, si t'acceptes il faut que tu saches quelques trucs : déjà, je suis l'hôte donc c'est moi qui dois gérer tout le loyer et tout. Donc t'en fait pas et si t'as des complications pour payer ta part tu me dis. Ensuiiiite... hmm... ah oui : pas touche au chocolat dans la boîte près de la cuisine. C'est à moi. Ok ? Si tout te conviens, je te propose de visiter un peu, voir si en fait, c'est pas tout dégueulasse et rempli de toiles d'araignées et d'autres insectes... bon j'suis pas con, je ferais jamais ça. Mais juste voir à quoi ça ressemble ! Tu me suis ?


Huo s'était levé, et invita Akira à faire de même. La visite de son appartement était une chose importante à ses yeux. Il espérerait que Akira porte attention à tout le soin qu'il a prit de bien tout nettoyer comme il faut.

Quand il le veut, Huo manipule les gens à la perfection. Il espérait que Akira n'ai pas remarqué ses petits glissement d'autorité implicite et qu'il accepterait à se soumettre à lui. Au moins qu'il retrouve un peu de supériorité. Parce que c'est pas avec une grande perche avec la même rareté d'iris que lui qu'il se sent supérieur. Au contraire.


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Lun 28 Mar - 13:07

Son coloc n'avait pas arrêté de lui couper la parole. Cela agaçait Akira, mais il ne l'avait pas montré. Il sentait qu'ils n'allaient pas vraiment s'entendre, tous les deux... Le jeune démon paresseux commençait à se demander pourquoi il avait accepter d'être avec ce type. Il se demandait aussi pourquoi sur l'annonce il n'y avait pas marqué un truc du genre "attention, mec irascible, veuillez prendre les mesures nécessaires en cas de pétage de plomb". Bon c'était exagéré mais voilà quoi. En tout cas, lui non plus n'avait pas de petite amie, ce qui n'étonnait même pas Akira ; il était trop méchant pour en avoir une. Mais notre jeune ami pouvait parler, c'était un vrai con quand il s'y mettait. Mais revenons, voulez-vous. Le coloc se mit à raconter ceci :

- Tu dois pas avoir une vie bien passionnante dis moi hein. Y'a pas des trucs que tu sais faire ? Genre la cuisine, la vaisselle tout ça... Ah non non c'est un hasard si parle de tâches ménagères ! J'aurais pu demander aussi si... t'aimais jouer au ping-pong hein. C'est pas mal le ping-pong. Même si le sport, c'est pas trop mon truc. Bref. De mon côté j'm'appelle Huo Yueliang, j'ai 19 ans depuis quelques mois et j'ai une soeur chiante.


Akira ne voulait surtout pas dire qu'il savait faire la cuisine, cela nuirait à sa réputation de flemmard numéro un. Puis bon, le ping pong, il se débrouillait pas trop mal, mais on va dire qu'il fait du ping-bidouillage. Donc, son coloc s'appelle... Frr phuoh ? On dirait qu'il crache son nom. Akira avait presque envie de rire, mais par pur politesse il ne dit rien. Et surtout...

- Bienvenue au club, j'ai une sœur particulièrement chiante aussi. Je la donne si tu veux. Et non ma vie n'est pas super passionnante. Elle est plutôt calme et sans embrouilles.

Normal, il ne faisait que dormir de la journée. Il se rendit compte que son coloc et lui s'étaient mutuellement tutoyés. Bon. Frr phuoh repris :

- Je dois pas être l'être le plus passionnant à entendre. Ma vie est assez banale on va dire... j'ai arrêté mes études y'a peu, depuis un an maintenant je vis ici... avant j'étais encore chez mes parents mais bon, j'ai décidé de prendre un peu mon indépendance, même si mes parents avaient pas mal de fric quand même ! Enfin. Je construis tout par moi même maintenant. J'ai beaucoup d'ambitions et je ne vais pas m'illusionner là dessus toute ma vie ! Ah au fait, j'sais pas si ça te dérange mais je fume. Donc je sais pas si la fumée t'asphyxie mais je préfère prévenir.

Le type il 19 ans il fume. Tranquille moi je dis. Akira avait presque envie de lui balancer à la figure que ça ne l'intéressait pas, mais il n'en dit rien. Il ne fallait pas dès le départ donner une mauvaise image de soit. Mais ce qu'Akira ne pouvait pas savoir, c'était que Huo le détestai déjà.

- Non j'ai l'habitude, ma mère fumait comme un pompier, matin, midi, soir, nuit. Donc bon au pire si ça sent trop j'ouvrirai la fenêtre.

Si j'ai pas trop la flemme. Akira bu une autre gorgée de son café. Normalement, il l'aurait pris sans sucre, mais là il était réveillé depuis peu, donc il avait besoin d'adoucir le café. Le café bien corsé, c'est dans la journée, jamais ailleurs. Et encore moins la nuit. Enfin, ce n'est pas un gros buveur de café, de toute façon. En plus l'enfoiré a un gâteau au chocolat. J'en veux.

- Du coup... tu as vraiment envie de vivre ici avec moi ? En gros, si t'acceptes il faut que tu saches quelques trucs : déjà, je suis l'hôte donc c'est moi qui dois gérer tout le loyer et tout. Donc t'en fait pas et si t'as des complications pour payer ta part tu me dis. Ensuiiiite... hmm... ah oui : pas touche au chocolat dans la boîte près de la cuisine. C'est à moi. Ok ? Si tout te conviens, je te propose de visiter un peu, voir si en fait, c'est pas tout dégueulasse et rempli de toiles d'araignées et d'autres insectes... bon j'suis pas con, je ferais jamais ça. Mais juste voir à quoi ça ressemble ! Tu me suis ?

Akira le regarda, dubitatif. Il lui semblait avoir mal pigé un truc.

- Hum... Y'a un truc que j'ai pas compris : c'est toi qui paie tout le loyer ou on a une part chacun ? Ca peut paraître idiot mais bon.

Courte pause avant reprise :

- Sinon, je peux avoir du gâteau au chocolat ? Il a l'air très bon ~ Bref, quand tu veux pour le début de la visite.

Ca ne semblait pas nécessaire à Akira, cette histoire de visite, mais Frr phuoh avait l'air fier de son appartement, donc il n'allait pas le vexer et faire la visite guidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukis-world.forumactif.org/

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Lun 4 Avr - 23:47

le gâteau qu'est namouah

Feat. Akira


Ok, c'est un type lambda quoi.
A moins qu'il fasse le faux modeste. Le type qui se dit que "nan il est tout à fait normal, c'est un type cool Raoul 100% normal", mais non. Même avec de la mauvaise fois, Huo ne voyait pas vraiment en lui un type avec un ego comparable au sien. Point positif : il n'y aura pas de bataille d'ego dans les mois à venir.
Mais bon, Huo n'aime pas trop les types lambdas. Il préfère l'originalité. C'est pour ça qui lui, il essaye de se démarquer de la masse. Passer pour le type normal en jean t-shirt qui bouffe de la pizza et qui se fait des nouilles instantanées devant son ordi, c'est pas assez... prenant. C'est ennuyeux, d'être un type comme ça. Un type sans personnalité propre. On type limpide qui ne se démarque pas. C'est vraiment assommant. Et il était "triste" de voir que Akira se proclamait comme tel. A moins qu'il n'ait pas la connaissance du stéréotype que se fait Huo du type lambda.

D'ailleurs, coïncidence, lui aussi avait une soeur chiante. A croire qu'elles sont toutes comme ça ! Enfin, bref. L'heure était maintenant venu pour Huo d'expliquer un peu comment ça allait s'organiser à la maison. Et sans trop s'en apercevoir, sa manie de supériorité se lisait très clairement dans ce qu'il disait :

- Du coup... tu as vraiment envie de vivre ici avec moi ? En gros, si t'acceptes il faut que tu saches quelques trucs : déjà, je suis l'hôte donc c'est moi qui dois gérer tout le loyer et tout. Donc t'en fait pas et si t'as des complications pour payer ta part tu me dis. Ensuiiiite... hmm... ah oui : pas touche au chocolat dans la boîte près de la cuisine. C'est à moi. Ok ? Si tout te conviens, je te propose de visiter un peu, voir si en fait, c'est pas tout dégueulasse et rempli de toiles d'araignées et d'autres insectes... bon j'suis pas con, je ferais jamais ça. Mais juste voir à quoi ça ressemble ! Tu me suis ?

Etant l'hôte de Akira, Huo se déclarait alors chef de son appartement. Et on devine bien qui devra se soumettre à son bon vouloir. Il ne savait pas si ce pauvre Akira avait compris la subtilité, mais en tout cas, il n'avait même pas compris son propos tout court. Ce qui ne manqua pas de lui faire un peu froncer les sourcils.

- Hum... Y'a un truc que j'ai pas compris : c'est toi qui paie tout le loyer ou on a une part chacun ? Ca peut paraître idiot mais bon.

... Niah niah niah. T'es con ou quoi. Bien sûr que toi aussi tu payes ! Tu m'as prit pour qui ? T'as cru que je roulais sur l'or ou quoi ?
Huo s'était retenu de sortir ça. Il aurait passé pour un gamin, de toute manière. Se mordant les lèvres de colère (c'est sûr, on dit jamais qu'on a pas compris ce que disait Huo), il essaya de lui répondre le plus posément possible, entre deux bouchées de gâteau au chocolat.

- Bien sûr que oui tu payes. Chacun sa partie, moitié moitié. C'est pas compliqué non ? Juste qu'il faut que tu me donnes ta part pour que je règle moi même. Ce sera plus simple, c'est tout. C'est compliqué à comprendre ? J'espère que non sinon t'auras des ennuis.

Il a fait des efforts, pourtant.
Mais bon, quand Huo est méprisant et a envie d'être désagréable, il ne fait pas vraiment d'effort pour se cacher. Surtout en privé.

Sinon, il semblait pas bouger. Il lui avait quand même proposé de visiter son appartement. Celui-ci l'intéressait si peu que ça ? Huo était vexé. Vexé déjà parce qu'on ne lui avait pas répondu. Et ça c'est quelque chose qu'il ne supporte pas. Mais vexé aussi à propos de l'intérêt que Akira portait sur son appartement. Il allait y emménager quand même ! Il devait au moins faire un effort !

- Sinon, je peux avoir du gâteau au chocolat ? Il a l'air très bon ~ Bref, quand tu veux pour le début de la visite.

Surtout lorsque celui-ci voulais que Huo partage SON gâteau au chocolat avec lui. Il lui avait coûté cher, c'était de la qualité. Bon, il n'y avait rien de meilleur que ceux de sa famille pour lui, mais c'était à un niveau qu'il jugeait acceptable, donc il pouvait bien s'en prendre dix parts jusqu'à ce qu'il commence à le regretter.
Première part sur dix.

- Hm ? T'en veux ?

Il avait d'ailleurs remarqué que finalement, Akira ne l'avait pas venté. Ca avait au moins le mérite de lui enlever un peu de son mépris. Mais pas totalement, ne rêvons pas.

- Si tu veux... suis moi, c'est dans la cuisine.


Et si s'y avança le premier. Il avait déjà une idée de magouille passive agressive qu'il pourrait lui faire avant même d'avoir prit le couteau de cuisine pour couper une part de gâteau : il lui donnerait une petite part exprès. Une moyenne pour lui, et le reste pour Yanagi-chan ♥

- Bon par contre pas de chance, je dois t'en donner une petite. Même si le gâteau est très bon... il est d'abord pour une amie que j'apprécie beaucoup, tu vois.

Il découpait ainsi trois parts avec le reste du gâteau. Sa part "moyenne" était quand même généreuse. Mais on n'arrêtait pas la gourmandise de Huo. Jamais. Même si il savait relativement se contrôler heureusement. Mais bon, parfois le petit plaisir se transforme en gros plaisir.

Deuxième part sur dix-- quoique, il n'en restait plus, à présent.
La moitié du gâteau revenait alors à Yanagi. Elle était gâtée, et Huo l'envierait presque. Mais il n'allait pas faire de caprice pour une part de gâteau, ce serait puéril. Et puis, il a quand même une assez grosse part, lui. Et Yanagi c'est une personne précieuse !

Bref, il lui tendit la ridicule petite part de gâteau à Akira, tout en se s'empêchant pas de lui faire un sourire méprisant.
Dégustant sa deuxième part de gâteau, il observa les alentour et décida de changer de sujet pour ne pas laisser le temps à Akira de s'énerver

- Bon sinon, ici c'est la cuisine comme tu peux le voir. Enfin, l'espace cuisine, vu qu'en fait y'a pas vraiment de pièces. Et tu sais ce qu'on y fait, dans une cuisine, hein ? Bref allez, continuons...


Et il s'avança vers l'étage, commençant à monter à son escalier qui grince



Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   Sam 9 Avr - 17:21

- Bien sûr que oui tu payes. Chacun sa partie, moitié moitié. C'est pas compliqué non ? Juste qu'il faut que tu me donnes ta part pour que je règle moi même. Ce sera plus simple, c'est tout. C'est compliqué à comprendre ? J'espère que non sinon t'auras des ennuis.

Akira ne comprenais pas trop, mais parce qu'il avait pas envie de batailler il se contenter de hocher la tête, pour faire signe qu'il avait parfaitement compris. Mais en fait il comprenait pas trop. Donc il faisait genre il comprenait pour pas que son hôte commence à vouloir le cramer comme une forêt en plein été. Je me débrouillerait au pire, d'après ce que j'ai compris on fait moitié moitié. Mais je sais pas pourquoi je sent que ça va pas être ça en fait. Je sais pas.
Puis Akira demanda du gâteau. Son coloc n'avait pas envie, et ça se voyait comme le nez au milieu de la figure (pour ceux qui en ont un) ou comme une maison au milieu de la route. Akira suivit Huo dans la cuisine, qui allait, il le sentait, devenir son lieu préféré de toute la maison. Après la chambre, bien sûr. Et après le salon si il y a une télé.
Huo lui donna une part riquiqui du gâteau en prétextant vouloir en garder pour son amie, qui allait avoir une part très généreuse. C'est ça qu'on appelle être radin ou je me trompe ?

- Eh bah... Je te rassure c'est pas avec ça que je vais grossir... M'enfin, bon appétit ~

Et Akira commença à croquer dans le gâteau. Le dégusta. Le mâcha. L'avala. Et trouva qu'il manquait quelque chose dans ce gâteau.

- Hum... Ça manque un peu de sucre... Il aurait fallu en rajouter un tout petit peu plus pour bien relever le goût du chocolat... Enfin, c'est ce que je pense, il est très bon sinon ~

Akira engloutit le reste du gâteau pendant que Huo lui disait à quoi servait une cuisine. Bon je suis con mais quand même. Mais par respect le démon écouta son colocataire. Il suivit ensuite Huo dans l'escalier qui grinçait autant que sa sœur râlait ; il n'y fit donc pas attention. Il se demandait quelle pièce ils allaient ensuite voir : la salle de bain ? Le salon ? Les toilettes ? Le grenier ? La salle à manger ? La buanderie ? La cave ? La chambre ? Le placard à balais ? Bref, il le verrait bien en suivant Frr phuoh.

✂------------
Mes cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukis-world.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les feux de "l'amour"... [Akira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les feux de "l'amour"... [Akira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mackenzie Browning
» Sky apprend q'Adam est en liberté surveillé chez victor.
» Rendez-vous inattendu - William et Mackenzie...
» Présentation de Carter Mills
» Abby est a l'hôpital et regrette son geste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C A E L I A :: IRP :: Caelia :: Quartier Ouest :: Quartier Fedora :: Appartement de Huo et Akira-