~
 

Partagez | 
 

 La Belle et Le Squatteur. [Loki !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   Dim 3 Juil - 15:33

La Belle et Le Squatteur.


Loki | Serena




-----------------------------------------------



Serena devait partir tot ce matin, une urgence apparemment. Elle avait mis sa tunique la moins salissante apres s'etre douchee en vitesse, puis avait enfilee des ballerines. Un reveil brusque, pour une surprise toute aussi brusque. Elle ne s'attendait pas specialement a ce que la dite urgence, soit deplacee chez elle. Ses cheveux soigneusement peignés, elle se dépêcha de lui aménager une place à l'étage, nettoyant, frottant, lavant tout ce qui pouvait l'être afin qu'il soit confortablement installés. Le lit fait, elle retapa l'oreiller et tira correctement les draps avant de sortir et de redescendre préparer de quoi faire un cataplasme.

Elle n'avait pas encore finit lorsque retentit quatre coups à la porte. Serena sursauta puis plissa les yeux avant de courir ouvrir. Devant sa porte, se tenait un petit homme à lunette, sûrment un urgentiste, et le...Blessé ? Elle doutait que quelqu'un de cette carrure puisse être blessé et pâlit un peu lorsque le petit homme la regarda d'un air amusé après qu'elle eut été presque choquée de voir la personne sur le brancard.

- Ne me regarde pas avec ces yeux ébahis, il est bel et bien blessé, je te laisse faire le point avec lui, enfin, quand il se sera réveillé évidemment, lui dit-il d'une voix faible et aussi aigüe que celle d'une femme.

L'assistante médecin hocha la tête, ravie de servir à autre chose qu'à faire des piqûres. Ah ! Son talent était enfin reconnu. Elle ne répondit pas à l'homme, mais ouvrit la porte en plus grand, afin  que les deux hommes portant le dit brancard puisse le faire entrer dans cette maison à la douce senteur de la rose.

- Sa vie n'a pas l'air en danger, je veux dire... Je sens ses blessures, elles ne sont pas bégignes, mais elles ne méritaient pas de l'endormir, pourquoi l'avoir fait ?

- Il est de la dictature de l'autre lapin là... De plus tu es une rêveuse non, je crois ? Même en appartenant à l'Organisation, tes dons, eux, doivent rester neutres...

- Je vois, soupira la jeune femme aux cheveux blancs, dans ce cas, je m'occupe de lui, il n'y a pas de soucis !

- Je savais que tu comprendrais. "

Sur ses mots et après avoir posé le brancard en équilibre instable sur la grande table de la demoiselle, les trois hommes partirent sans un mot de plus, considérant qu'il avait passé la responsabilité à quelqu'un d'autre. Serena soupira un peu, mais d'agacée, son humeur se fit rapidement plus conciliante, ce n'était pas le genre de personne à être rancunière, même si elle n'aimait pas qu'on ne la prévint pas.

Elle avança vers la table et observa l'homme s'y trouvant, laissant son don l'effleurer un moment avant de décider qu'elle pouvait s'occuper ailleurs en attendant son réveil, décidant d'aller tailler les quelque roses traversant les fissures de certains mur.

- Je me demande bien qui il est... -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   Dim 3 Juil - 19:25


Le téléphone sonna. Loki posa son journal, se pencha en avant et attrapa le combiné. Il retira sa cigarette de sa bouche et récita machinalement :

- Loki, Homme-à-tout-faire, que puis-je pour vous ?


Il s'affala dans son siège, regarda le plafond tandis que son client lui expliquait la situation. Encore une affaire de sales gosses qui terrorisaient les honnêtes commerçants, pas quelque chose de vraiment surprenant. Enfin, c'était toujours plus intéressant de filer une raclée à deux trois morveux que d'être obligé de faire un peu de ménage chez une veille grand-mère, aussi gentille soit-elle. Est-ce qu'il ressentait de la culpabilité ? Pas la moindre. Si certains s'amusaient à effrayer les uns et les autres, l'homme ne voyait pas pourquoi il ne pourrait pas s'amuser à les redresser. De toute façon, il en arrivait rarement aux poings, sauf quand certains voulaient faire les malins. Souvent il s'agissait d'adultes dans ces cas là... Et puis, ça faisait partie intégrante de son travail, aussi incongru soit-il. Il coupa le bonhomme qui commençait à s'égarer dans l'épopée de sa vie :

- Combien vous me payez ?


Un sourire se dessina sur son visage. Wow, la somme annoncée était plus qu'alléchante. A croire que ce type avait de l'argent à jeter par les fenêtres tiens ! Bien qu'enthousiasmée, Loki se montra méfiant. On en payait pas autant pour des mômes. Ca avait l'air un peu plus sérieux que ce que sont interlocuteur laissait entendre. Le risque vallait-il la chandelle ? Pas du genre à de démonter, il annonça, tirant une bouffée de sa cigarette :

- Marché conclu. La moitié avant le reste après.

Il raccrocha, écrasa sa cigarette dans le cendrier posé sur son bureau et s'étira. Il s'était suffisamment reposé pour aujourd'hui. Lui qui s'ennuyait comme un rat mort, il allait enfin pouvoir bouger un peu...

***



Merde ! jura le blond en apercevant le couteau que son assaillant tenait désormais fermement dans sa main. C'était pas prévu ça ! Ce n'était par ailleurs, pas la seule chose "imprévue" de cette requête de plus en plus périlleuse. Même s'il se doutait déjà du fait que ce ne serait pas facile, Loki n'aurait pas imaginé qu'on attendrait de lui qu'il se battre contre 4 adultes, dont un armé d'un poignard à l'éclat particulièrement inquiétant. Il essuya sa bouche du revers de la main, écarta les pieds pour un meilleur appui, leva ses poings devant son visage, et défia le dernier resta d'un mouvement de la tête. Il n'était pas frais, pas du tout même. Même si l'adrénaline oblitérait la plupart de ses contusions, il commençait à en ressentir progressivement les effets. Il devait faire vite, terminer ça proprement et recevoir sa fichue paye, après avoir exprimé quelques mécontentement chez son employeur. Non mais. Risquer sa vie, d'accord, mais sans connaitre l'ampleur du danger, non !
Sa cible chargea sans réfléchir davantage, visant directement le cou de Loki. Lui aussi, il veut finir vite. Peut-être que sa petite femme l'attend pour dîner ? Dommage chérie, ton prince ne sera pas à l'heure ce soir... Loki esquiva le premier coup de lame, qui siffla tout près de son oreille. C'est pas passé loin ça... Un deuxième, puis un troisième. Il attendait le bon moment pour frapper. Quand il vit une ouverture, il asséna un violent coup de poing dans l'abdomen. Il s'apprêtait à l'assomer une bonne fois pour toutes d'un bon coup à l'arrière du crâne, mais l'autre eut tout juste le temps de reprendre ses esprits et de lui enfoncer son couteau dans le flanc. Loki opta donc pour un coup de genoux dans la mâchoire, grinçant des dents pour ne pas offrir à l'autre la satisfaction de l'entendre gémir. Il le désarma, et le projeta sur le sol. Une fois son opposant à terre, il posa son pied sur sa poitrine, le couteau dansant entre ses doigts.

- Remet plus les pieds ici, si tu veux pas que je vienne te buter.

Il le laissa se relever et partir en claudiquant. Loki attendit de ne plus le voir pour commencer à s'éloigner de la ruelle où avait eu lieu le combat. Il souleva sa chemise en grimaçant, pour constater un peu l'ampleur des dégâts. Le poignard n'avait pas laissé une plaie profonde, ça saignait, mais pas assez pour mettre ses jours en danger. Il n'empêche que ça faisait quand même un mal de chien ! Probablement une nouvelle cicatrice à rajouter à son panel. Quand il jugea qu'il se trouvait suffisamment loin de la "scène de crime" il s'adossa à un mur et ferma les yeux, plus capable de rentrer chez lui par ses propres moyens sans s'être reposé. Il ferma les yeux, n'entendit pas approcher l'homme qui lui administra un calmant. Il n'était peut-être pas partit assez loin finalement...

***


Il rouvrit soudainement son unique œil, affolé. Il se redressa immédiatement, mais l'endroit sur lequel était allongé était en équilibre instable? Son mouvement brusque renversa la table qui s’abattit sur le sol dans un bruit épouvantable, au même titre que Loki. Niveau discrétion, c'était raté... Tandis qu'il se mettait sur ses pieds avec difficulté, la douleur lui rappela chaque coup porté sur chaque parcelle de son corps. Il avait prit cher, il en aurait sûrement pour plusieurs jours à grimacer après avoir bougé le petit doigt. Il croisa alors le regard d'une jeune fille qu'il n'avait pas remarquée. Elle avait un physique très atypique, mais sur Caelia, on ne s'étonne rapidement plus de rien. Loki s'appuya au meuble le plus proche, qui lui paraissait le plus stable. Visiblement, il n'était pas trop en danger, mais il préférait se méfier quand même, l'apparence s'avérait souvent trompeuse. Il ne comprenait pas vraiment ce qu'il faisait dans une cuisine... mais il aurait tout le temps de se le demander plus tard.

- Je suis où ? T'es qui ? J'ai passé une salle journée tu vois ? J'aimerai bien que tu me répondes rapidement, je ne suis pas super patient... Et puis j'ai pas de temps à perdre. Qu'elle heure il est ?

Son temps n'étais pas agressif, mais pressant. Si elle n'avait rien à voir dans toute cette histoire il préférait largemment ne pas l'y mêler. Loki avait toujours eu du mal à faire du mal aux filles, c'était contre ses principes.

- T'es toute seule ici ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   Lun 4 Juil - 20:30

La Belle et Le Squatteur.


Loki | Serena




-----------------------------------------------



Le vacarme de la table qui s’écrasait au sol fit sursauter la jeune femme qui se retourna, en lâchant presque quelqu'un des flacons qu'elle avait en mains et posant un regard sur ce qui pour elle était un géant plutôt qu'un homme grand et fort. Pourtant, nulle peur dans son regard vairons, juste un mécontentement bien visible. Il ne pouvait pas rester inconscient juste un peu plus longtemps ? Elle était sensée faire comment pour retenir un homme ayant la carrure d'un taureau sous forme humaine ? Rien, la blague. Ne sachant trop comment s'y prendre et décidant qu'il posait un peu trop de question, elle choisit de se départir un peu de son tact légendaire, énonçant ce qu'elle observait de lui d'un ton assuré et sans réplique.

- Sexe masculin. Pilosité blonde, yeux bleu, borgne, sans doute suite a un incident. De nombreuses contusion, une possible fêlure costale a la dixième droite. Blessure au flanc droit, large de 5,56 centimètre, profonde de 3. Pas mal de cicatrice, peu importante dans le contexte du soin... Ca va, tu n'es pas trop amoche, je vais m'occuper de toi. Mais tu viens de mettre du sang un peu partout, et tu as casse l'un des pieds de ma table en tombant de ton brancard. T-t-t, ce n'est pas bien. Bon, quitte a tout salir, tu vas arrêter de poser des questions, monsieur le barbare, et tu vas t'allonger saaagement sur le sofa, je vais te recoudre, désinfecter et soigner tout ca, te nourrir et te loger jusqu’à ce que tu sois guéri, et ensuite, tu pourra retourner te faire taper dessus et...Et..fyuuu...

Serena ne finit pas sa phrase, ne réussissant plus a tenir cette ferme froideur sans qu'une inquietude bien visible ne se dessine sur son visage, a la fois angélique, et terriblement atypique. C’était un inconnu ? Comment faisaient certains médecins, infirmiers et autres quand il devait soigner quelqu'un, pour ne pas être influence par cette inquietude. C’était un être humain. Peu importe dans quel camps il était. Elle poussa un petit soupir et se détourna, réfléchissant à ce qu'elle allait faire, son petit nez froncés tandis que les moignons de ses ailes s'agitaient spasmodiquement.

- Belladone, non, mais du pavot oui, avec du sirop pour masquer la saveur et une pointe de feuille de coca pour les vitamines ainsi que de l'essence de rose pour la vitalité; repas à base de viande uniquement, viande rouge de préférence...

La jeune femme tapota ses lèvres du bout de sa plume songeuse, tendant à nouveau son don vers l'homme qui pourrait éventuellement ressentir à ce moment là une vague sensation de fraîcheur, la douleur cessant pour quelque minutes ainsi que l'écoulement du sang.
Elle n'avait répondue ainsi à aucune de ses questions, n'aimant pas vraiment quand ses patients souhaitent retourner trop vite à leurs vies, surtout quand elle ne les avait pas encore guéri.

- Bon. Allons y. Tu es douillet ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   Mar 5 Juil - 0:17


La jeune fille ne paraissait pas effrayée par Loki. Tant mieux, celui-ci ne voulait pas lui faire peur, à la base, ce n'est pas du tout ce qu'il cherchait à faire. Quand elle ouvrit la bouche, ce ne fut pas du tout pour répondre au question du blond. Elle lista de manière non-exhaustive toute les choses qui se rapportaient au physique du membre de la Dictature. Donc, elle l'avait certainement déshabillé pour l'examiner. Loki n'étant pas pudique, ce détail lui effleura seulement l'esprit afin d'en arriver à une conclusion : c'est peut-être un médecin. Admettons, mais que faisait-il chez un médecin ? Qui l'avait ramassé ? Pourquoi l'avoir endormit ? Elle n'avait pas l'air suffisamment âgée pour être vraiment diplômée... Bien sûr il ne fallait jamais se fier aux apparences, mais sans savoir où il était ni même pourquoi, Loki ne pouvait pas relâcher son attention, même devant une jeune fille.
Il l'écouta très attentivement, sans pouvoir en placer une.
Alors il avait cassé le pied de la table ? Qu'elle idée me de poser quelqu'un sur une table aussi ? Enfin, il ne se serait pas permis de le faire remarquer. Elle n'avait pas l'air particulièrement contrariée, mais quitte à se faire rabrouer comme un enfant de 4 ans, autant avoir la décence de baisser les yeux et d'avoir l'air désolé.Ce qu'il fit. Il ne baissa pas les yeux, mais sa gratta la tête, gêné de se faire gronder par une petite femme.
Elle était bien aimable de vouloir le garder ici, mais Loki était un grand garçon depuis longtemps maintenant, il savait se débrouiller tout seul pour panser ses blessures (bon d'accord c'est un mensonge) et rentrer chez lui. Le voilà qu'il se faisait baby-sitter par une petite dont il ne connaissait rien !

Tandis qu'elle lui tournait le dos, il n'osa pas l'interrompre dans sa réflexion, non plus quand elle recommença à parler à voix haute. Il prit l'une des cigarettes qu'ils avait encore dans sa poche, sortit son briquet et l'alluma pour espérer en obtenir un peu de réconfort.
Doucement, une sorte de brise fraîche enveloppa Loki, sans qu'il ne sache d'où elle pouvait bien venir. Ses souffrances ses dissipèrent jusqu'à ne plus exister. Il s'en étonna lui-même, ne sachant pas comment ça pouvait être possible, alors qu'il pouvait à peine bouger sans être assailli de courbatures. Il vérifia qu'il était toujours blessé, au niveau de sa plaie. Elle ne saignait plus, mais elle était toujours là. Bizarre... Très très étrange... Peut-être qu'elle lui avait déjà donné quelque chose pour calmer la douleur ? Peut-être qu'elle avait un don ? Elle se tourna vers lui et lui posa une question qui ne manqua pas de le surprendre. Il tira une bouffée de sa cigarette. Elle ne voulait pas de mal, il n'était pas en danger. Il se détendit donc et s'appuya plus convenablement contre le meuble dans son dos, presque assis dessus maintenant. Il laissa la fumée s'échapper par son nez et répondit avec un sourire :

-Non Princesse !

La douleur envolée, au même titre que sa méfiance et sa panique, il ajouta en penchant la tête sur le côté :

- Mais tu sais, je vais très bien ! Je peux me débrouiller tout seul. C'est gentil à toi de m'avoir ramené, mais je risque de rater des appels importants si je ne rentre pas rapidement. Ceci dit, je peux toujours réparer la table avant de partir, pour me faire pardonner.

Plus il avait l'occasion de la regarder, plus il lui trouvait une expression adorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   Jeu 7 Juil - 19:43

La Belle et Le Squatteur.


Loki | Serena




-----------------------------------------------



Mais ? Pourquoi il protestait encore ? Quelle tête de mûle ! un homme, oui, clairement. mais une 'patate' surtout, et elle allait bien lui faire comprendre, ici c'est elle qui décidait, elle n'allait pas se laisser faire non mais, et puis quoi encore, ce n'était qu'un barbare de..Non, ne pas se laisser aller, respirer profondément et sourire en essayant de ne pas être méfiante et de ne pas craindre, après tout il était blessé. Il ne lui ferait rien, qu'importe sa carrure. Néanmoins, il lui faisait quand même frissonner les plumes ce géant, bien qu'il ait l'air commode... Elle soupira et finit enfin par répliquer de sa voix légère:


- Chut, de toute façon, tu ne repartira pas d'ici avant d’être guéri; on ne t'a jamais dit de ne pas mettre un médecin en colère face de cul de tétine ?!

Cette dernière phrase contenant une pointe d'humour, mais restait ferme, et aurait pu être credible, si elle n'avait pas gonfle légèrement ses joues en se tournant vers lui avant de pencher sa petite tête et de froncer les sourcils... Joues dégonflées cette fois. Comment lui expliquer, pour ne pas qu'il soit surpris... Bon, elle verrait ca plus tard. Serena approcha, et sans meme faire attention au fait qu'il fumait - ce que tout médecin aurait sans doute remarque, et aurait râlé, m'enfin, on lui pardonne - déchira un long pan de son haut, a l'exact niveau de sa blessure, décollant le dit tissu de manière un peu brusque de la plaie, pour l'en décoller et éviter toute infection. Cette petite maline, savait très bien que son don ne fonctionnait pas sur les douleurs mécaniques mais n'y fit pas attention. Le saignement reprit, la douleur aussi, tandis que la demoiselle retournait préparer ce dont elle avait besoin, c'est à dire : une aiguille stérilisée et du fil de nylon d'une jolie couleur blanche. Cela fait elle passa sa main dans sa tignasse blanchâtre avant de mettre un gant et d'approcher de lui, l'air concentrée.


( NDLR : Les douleurs mécaniques sont toute les douleurs infligée sur le moment et dans les alentours de 20 secondes.

Réponse qui risque d'être soumise à des modifications mineures, tu peux quand même répondre Loki, désolée de la qualité >w<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   Lun 11 Juil - 3:22

Face de cul de tétine ? Loki manqua d'en faire tomber sa cigarette sur le sol. Il n'avait jamais entendu une insulte pareille. Pas sûr que s'en soit une d'ailleurs. Il n'empêche qu'elle avait de l'imagination la gamine, il ne pouvait pas l'ignorer. Son attitude sérieuse lui donnait un petit côté poupée qui n'était pas pour déplaire à notre grand blond. Elle était mignonne quand elle essayait d'avoir un peu d'autorité. Elle ne faisait pas peur, n'était pas impressionnante, mais elle avait ce petit truc, ce petit sourcil froncé qui ne donnait pas envie de la contredire. Aussi frêle pouvait-elle paraitre. N'empêche, avec ses joues gonflées, elle me fait drôlement penser à Freya la Petiote... Loki se contenta de sourire pour saluer la performance. Visiblement, elle ne le laisserait pas partir. S'il le voulait, il aurait juste à la soulever pour passer son chemin, comme si elle n'était rien de plus qu'un fêtu de paille, mais ça ne lui déplaisait pas au final que quelqu'un de compétent se charge de soigner ses blessures. Ça éviterait les infections, et divers problèmes médicaux, peut-être même qu'il n'aurait pas de cicatrice finalement. Et puis, rentrer certes, mais pour quoi ? Y retrouver un appartement quasiment vide déserté de toute présence humaine ? Puisqu'elle voulait s'occuper de lui, autant se laisser faire et en profiter.

- D'accooord... Tu es très convaincante quand tu veux. Mais quitte à rester quelques temps ici, autant faire une présentation et bonne et dû forme non ? Je m'appelle Loki, et toi princesse ?

Elle s'approcha, Loki la regarda faire, sans bouger. Sans aucune hésitation, elle tira le T-shirt du blond et le déchira au niveau de sa plaie. Le vêtement plein de sang s'était collé à la peau et avait séché, de telle sorte qu'elle arracha aussi la croûte qui recouvrait sa blessure. Loki serra les dents et ne pu retenir un grondement de douleur. Elle y va pas de main morte la môme ! Il fit claquer sa langue contre son palais pour exprimer son mécontentement. Certes il n'était pas douillet, mais elle aurait au moins pu prévenir ! Par réflexe, il recouvrit d'un geste protecteur la source de sa souffrance de la paume de sa main libre. Et maintenant, ça recommence à saigner, je vais en foutre partout... Il regarda revenir son médecin auto-proclamé, du fil et une aiguille dans les mains. Il ne pensait pas qu'elle prendrait la peine de recoudre ce qu'il jugeait comme une égratignure. Mais il n'était pas très objectif et pas très informé non plus. Il tira une bouffée de sa cigarette, les sourcils froncés.

- Je pense pas que ce soir nécessaire. Range ça, va. Les points de couture, ça n'a jamais tenu très longtemps, les rares fois où on a prit la peine de m'en faire.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



VISA de l'île
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire:
MessageSujet: Re: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   Mar 19 Juil - 9:35

La Belle et Le Squatteur.


Loki | Serena




-----------------------------------------------



- Je pense pas que ce soit nécessaire. Range ça, va. Les points de couture, ça n'a jamais tenu très longtemps, les rares fois où on a prit la peine de m'en faire.

En entendant cela, elle le fusilla du regard, mais littéralement cette fois, ses yeux flamboyant de mécontentement et répondit par cela, se sentant quelque peu insultée dans son honneur de médecin, et non plus d’assistante puisqu'elle s'en occupait seule.

- TU penses que ce n'est pas nécessaire, JE suis le médecin. Je vais te faire des points de suture, et le temps que tu restera ici, tu fera attention à tes mouvements point barre. Sinon je t'endors. Et ton corps aura grand faim et soif après, le barbare. Une blessure au flanc, c'est 40 % de chance d'infection.

Serena se pencha sur lui, et sans plus attendre puisqu'il faisait le malin, perça les lèvres de la blessure à l'aiguille, y faisant passer le fil en douceur grâce à un petit crochet qui lui semblait bien utile. Puis, après ce premier point, elle prit un morceau de ce qui semblait du coton, et l'imbiba d'alcool avant de tamponner la plaie pour la désinfecter. Mine de rien, malgré la douleur qu'elle devait causer en faisant cela à chacun des points qu'elle fit, elle semblait très soigneuse et assez inquiète pour concurrencer une armée de mère poule. Ses gestes était très fluide et précis, afin qu'elle ne se trompe pas : Percer, glisser le fil, tirer, percer, glisser le fil, rapprocher les lèvres de la blessure, faire un nœud, et recommencer, cinq ou six fois de suite, jusqu'à ce que les lèvres de la blessure semble être un fin tissus relié par une maladroite couture qui pourtant, pour un médecin, semblerait parfaitement exécutée. Après avoir finit, elle posa son regard sur l'homme, fronça le nez, et tamponna à nouveau la plaie à l'aide de son coton imbibé avant de se redresser. Le temps qu'elle nettoie ses instruments de "chirurgie" qui étaient tout plein de sang maintenant, elle se décida à se présenter l'avait assez fait mijoter comme ça.

- Je m'appelle Serena Caldin. Et je ne suis pas une princesse, Barbare. Je suis juste une assistante médecin, enfin, maintenant médecin temporaire, vu qu'il n'y a personne pour s'occuper de toi ailleurs. Enfin, ne crois pas que ça me dérange, les plantes c'est joli, mais ça ne cause pas. Tu mets du combien ?

Le temps qu'il lui réponde, elle se dirigea vers une armoire un peu bancale qui se trouvait juste à coté des escaliers, tentant de l'ouvrir avant de se rendre compte qu'elle ne voulait pas puis lui donnant un petit coup de pied ce qui sembla la "décider." ceci fait elle se mit à fouiller, récupérant de grand pans d'un tissus noir et solide. Serena revint alors et débarassa tout ce qui se trouvait sur son grand bureau à sa manière : en fichant tout par-terre. De toute façon, au vu du bazar que c'était déjà, ça ne changerait pas grand chose. Et puis, il y-avait du bazar, mais la propreté était nickelle, alors, aucun problème sanitaire pour le grand barbare de la dictature qui s'incrustait chez elle.



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Belle et Le Squatteur. [Loki !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Belle et Le Squatteur. [Loki !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C A E L I A :: IRP :: Caelia :: Quartier Ouest :: Quartier Fedora :: Maison de Serena-